Arboretum, rétif

Je fais partie de cette minorité de profs qui se déclarent contre le redoublement, dont il est établi qu’il constitue un des meilleurs moyens de démotiver les élèves (cela n’a pas toujours été le cas mais certains oublient que le monde change).

Je fais partie de l’ultraminorité qui hésite à donner des devoirs à domicile tant l’efficacité des susdits est discutable.

Et je fais partie de ceux qui voient d’un très mauvais oeil la création d’une école privée par madame de Bergeyk, une gentille dame à l’évidence bien intentionnée car son projet, en cas de réussite, va forcément créer des émules et ouvrir la boîte de Pandore de la privatisation de l’enseignement.

Je considère que sur cette planète, quatre biens ne peuvent (ou n’auraient pas pu) être privatisés: l’air, l’eau, la bouffe et l’éducation. Suivez mon regard, voyez ce qui est déjà privatisé et dites-moi si vous pensez sérieusement que tout va bien.

Si madame de Bergeyk a un problème avec l’enseignement en communauté française (ce qui nous fait un point commun), qu’elle reste dans le système imparfait qui est le notre, qu’elle mette sa grande énergie et son réseau au service de la cause et pas seulement au service de sa fille + 39 autres élèves à 13000,00 €/pièce.

Les conséquences de ce projet risquent en effet d’être les suivantes: pour quarante mouflets aux capacités intellectuelles inégales (c’est elle qui le dit), mais bénéficiant de l’assise financière de papa/maman ou du mécénat de quelques entreprises (qui vont sortir le pognon au hasard bien sûr), pour ces 40 par an donc, vont s’ouvrir les portes de l’épanouissement personnel, de la réussite sociale et tout et tout. Pour les milliers d’autres élèves, on aura mis un bon gros doigt en plus dans l’engrenage de la société duale. Et je crains fort qu’il ne s’agisse du doigt du milieu.

Je n’ai pas choisi de faire ce boulot pour participer à la création des inégalités qui gangrènent notre société, ni pour participer à un projet qui se ferme au monde sous prétexte d’ouverture. Cela tient probablement d’un idéalisme naïf de gauche et tout ce que vous voulez, mais c’est ainsi et en toute logique, j’ai choisi de me battre à l’intérieur du système boiteux, politisé, malfoutu, imparfait toussa toussa.

C’est pourquoi, madame de Bergeyk, j’ai l’honneur, le plaisir et l’avantage de ne pas postuler pour une fonction auprès de votre établissement.

Publicités

À propos de groserch

Prof, musicien sur le côté, gros, de gauche, concerné. Je suis personne, je ne connais personne et quand je pense un truc, je le dis. Voir tous les articles par groserch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :